Vous êtes ici

Les actualités

enfant, qualité de l'air intérieur, minco

La qualité de l’air intérieur, un enjeu sanitaire

La qualité de l’air fait énormément parler d’elle depuis ces dernières semaines. Et pour cause, l’air intérieur est parfois 9 fois plus pollué que l’air extérieur ! Un constat particulièrement problématique quand on sait que l’on passe 80% de notre temps dans des espaces clos.

 

Un constat alarmant

D’après un sondage IFOP réalisé en 2008, un français sur trois s’est déjà senti gêné par la qualité de l’air intérieur. Plus inquiétant encore, près de 80% d’entre eux se disent tracassés de cette situation. De tels résultats peuvent être expliqués par deux facteurs.

Le premier est le fait que 47% des foyers français ne possèdent pas de ventilations, le premier ennemi d’un air sain.  Les conséquences peuvent être les suivantes : humidité, moisissures… Un logement humide augmente de 30% à 50% des problèmes respiratoires.

Les appareils de combustions, matériaux de construction, produits d’entretien ou le mobilier constituent le deuxième facteur de pollution de l’air intérieur. Pourtant faits pour nettoyer, les produits ménagers sont bel et bien nocifs pour la santé.

 

Les établissements publics, les premières cibles

Face à ses constatations, un nouveau dispositif de surveillance de la qualité de l’air est mis en place dans les établissements recevant du public. Les principaux visés sont notamment les établissements accueillant des enfants comme les crèches, les garderies, les centres de loisirs mais également l’école maternelle et ce jusqu’au lycée.

Suite à une enquête, il s’est avéré que les taux de concentrations de polluants mesurés y étaient parfois plus élevés que dans d’autres lieux de vie. En cause ? Le mobilier, les fournitures scolaires, les produits d’entretien et le manque d’aération. Selon une étude réalisée en 2011 par le Syndicat National de la Maintenance et des Services en Efficacité Energétique ( SYNASAV), 95% des classes ne seraient pas équipées de VMC.

 

Le ministère de l’environnement et de la santé prennent les devants

En 2013, l’outil « Un bon air chez moi » est mis en place. Par le biais d’une série de questions simples, il permet d’avoir un premier bilan sur la qualité de l’air de son logement et d’identifier différentes solutions pour l’améliorer.

Cette démarche est aussi la naissance de l’étiquetage des produits à risques (encens, bougies, désodorisants, produits d’entretien, meubles, …).

 

Minco, un allié santé

Chez Minco, toutes les menuiseries sont étudiées et pensées pour respecter la santé de ses habitants. Les menuiseries mixtes sont composées de matériaux naturels comme le bois qui n’émane pas de polluants lors qu’il est brut. C’est pour conserver cette naturalité que toutes nos lasures sont à base aqueuse et sans solvant. Ainsi, elle respecte le bois et la santé des habitants !

Pour concrétiser toutes nos valeurs, toutes nos portes bois alu et nos fenêtres mixtes sont certifiées A+ selon les critères d’ INTAIRIEUR.

 

Notre résumé en infographie !