Tout savoir sur la RE2020

RE2020 : la définition

Passage d’une Règlementation Thermique à une Règlementation Environnementale

La Règlementation Thermique française existe depuis 1974 à la suite du choc pétrolier, s’en est suivi une réglementation par décennie dont la dernière en date est la RT2012 mise en place lors du Grenelle de l’environnement.

Si la Règlementation Thermique était déjà très exigeante dans la conception du bâtiment, le confort et la consommation d’énergie : la Règlement Environnementale RE2020 va encore plus loin avec des ambitions plus élevées.

Règlementation Environnementale RE2020

 

La RE2020 a pour objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050 en améliorant la performance énergétique et le confort des constructions.

 

 

La règlementation environnementale déployée en 3 axes

1 : Réduire la consommation des bâtiments neufs en s’appuyant sur une isolation performante indépendamment du système de chauffage choisi. L’indicateur Bbio (besoin bioclimatique) qui permet l’évaluation de l’efficacité énergétique est renforcé.

La meilleure énergie est celle que l’on ne consomme pas !

  • Disparition des logements neufs chauffés exclusivement au gaz
  • Réflexion sur la conception du bâtiment : orientation, logement traversant etc.
  • Réduction des factures d’électricité et de chauffage
  • Systématiser le recours à la chaleur renouvelable

 

2 : Réduire l’impact sur le climat des bâtiments neufs à chaque étape de leur cycle de vie : lors de la construction, l’utilisation et la fin de vie. Le calcul de l’analyse en cycle de vie (ACV) additionne l’impact carbone de tous les matériaux et équipements utilisés.

La phase de construction d’un bâtiment neuf représente entre 60% et 90% de son impact carbone total sur 50 ans : la RE2020 a pour objectif de réduire cet impact de 30%

  • Choix de matériaux pouvant stocker le carbone : recours au bois et aux matériaux biosourcés et géosourcés (pierre de taille, terre crue etc.)
  • Prise en compte du chantier de construction (engins de chantier, bases de vie etc.)

 

3 : Adapter les constructions aux futures conditions climatiques : développer le confort d’été et la résistance des bâtiments aux épisodes de canicules qui vont se régulariser et s’intensifier. Au-delà du confort d’été, la qualité de l’air intérieur et la ventilation seront également pris en compte.

  • Création d’un indicateur de confort d’été exprimé en degré heure (DH) dont la limite est fixée à 30°C le jour et 28°C la nuit pendant 25 jours consécutifs
  • Réflexion sur la conception du bâtiment : forme du bâtiment, protection contre le soleil, puit climatique, brasseur d’air etc.
  • Contrôle du bon fonctionnement de la ventilation à la réception des travaux

 

Mise en oeuvre de la RE2020

La RE2020 a le même champ d’application que sa prédécesseure la RT2012 : elle concerne dans un premier temps les maisons individuelles, les logements collectifs, les bureaux et les bâtiments d’enseignement primaire et secondaire. Elle s’appliquera ensuite aux bâtiments tertiaires spécifiques comme les hôtels, commerces ou gymnases.

 

La RE2020 concerne tous les projets de constructions à partir du 1er janvier 2022.

 

La montée en puissance de la RE2020

La trajectoire visée par la RE2020 est progressive : l’entrée en vigueur au 1er janvier 2022 sera suivie de différents jalons en 2025, 2028 et 2031 afin d’accentuer progressivement les exigences et appliquer les ajustements nécessaires.

 

RE2020 appliquée au bâtiment

Le secteur du bâtiment en France représente 44% de la consommation d’énergie (le secteur des transports représente 31.3%)  et plus de 123 millions de tonnes de CO2 soit 25% des émissions en France. Le bâtiment est logiquement placé au cœur de la RE2020 !

Il est nécessaire de rénover l’existant et d’appliquer des normes plus strictes sur les constructions neuves.

 

La transition de la RT2012 vers la RE2020

Si la précédente règlementation RT2012 a permis de généraliser les bâtiments neufs à basse consommation, aujourd’hui l’objectif est de développer les bâtiments à énergie positive et  les bâtiments à faible empreinte carbone.

 

Le label E+/C-

Label E+ C- RE2020

E+/C- correspond à un bâtiment à énergie positive avec une réduction carbone.

Ce label créé en 2017 valorise les bâtiments vertueux en attestant de leurs niveaux de performances énergétiques et environnementales. Printemps 2021, on comptait près de 1200 bâtiments labellisés E+/C-. Ce label fait le lien entre la RT2012 qui avait pour objectif quasi exclusif la réduction des consommations énergétiques et la RE2020 qui ajoute la notion d’empreinte carbone aux bâtiments.

Les émissions carbones

Pour une maison individuelle (y compris la phase chantier), en 2022 le seuil maximal de l’exigence carbone sera de 640 kgCO2/m2 et il chutera à 415 kgCO2/m2 dès 2031. Dans le même temps, le seuil maximal pour le logement collectif (y compris la phase chantier) passera de 740 à 490 kgCO2/m2.

Cette diminution représente l’équivalent de 5 millions de véhicules en circulation par an.

RE2020 seuil impact carbone maison individuelle

 

L’avantage pour les ménages en France

Aujourd’hui, environ 30% du budget des ménages en France est absorbé par le poste « logement », avec le dérèglement climatique ce budget ne va qu’augmenter notamment via le chauffage et la climatisation. En améliorant la performance des bâtiments, le bien-être des habitants sera décuplé et les charges seront réduites.

 

Minco déjà engagé dans la RE2020

Depuis les débuts de Minco il y a trente ans, nous concevons des produits à hautes performances dans le plus grand respect de nos ressources. Notre démarche qualité prend en compte l’ensemble du cycle de vie des fenêtres et portes d’entrée pour minimiser notre impact sur l’environnement.

 

Nos actions en place :

  • Isolation : en été comme en hiver profitez d’un véritable confort thermique. Nous proposons des ouvertures avec des coefficients Uw très performants : jusqu’à 1.3 W/m².K en double vitrage et 0.9 W/m².K en triple vitrage.
  • Recyclage : 98% des composants de nos produits sont recyclables : nous recyclons le bois, l’aluminium et le verre excepté les quincailleries, les joints et les visseries.
  • Recours au bois: notre bois est biosourcé, il stocke le carbone pendant toute la durée de vie du bâtiment. 97% de nos bois sont éco-certifiés et 100% sont issus de forêts gérées durablement (label PEFC).
  • Empreinte carbone : une fenêtre hybride bois-aluminium Minco d'1m² équipée de double vitrage ne génèrera que 61kg de CO² sur un cycle de 30 années
  • Devoir de sensibilisation : nous oeuvrons à informer les usagers sur les consommations d’énergie et performances énergétiques et encourageons les comportements éco-citoyens

 

Lumia, la fenêtre passive et durable

Fenêtre Lumia Minco maison passiveLa fenêtre Lumia s’active à préserver la planète tout en augmentant le confort de vie, elle est dédiée aux bâtiments passifs et durables. Lumia est conçue pour répondre aux enjeux climatiques et environnementaux : fabrication en pin PEFC, très grande performance thermique (Uw = 0.63W/m²/K), un design travaillé pour apporter un maximum de luminosité, recyclable à 98%...

La fenêtre LUMIA a un impact sur l’environnement plus faible de près de 40% par rapport à une fenêtre standard.

 

 

Pour aller plus loin :

Dossier de pression du Ministère de la Transition écologique : DP RE2020 Février 2021

Contactez-nous

  • Complétez le formulaire ci-dessous et nous vous recontacterons afin d’établir un devis :
  • * Champs obligatoires. Ces données personnelles seront utilisées dans le cadre de votre demande de contact. En savoir plus