Lexique de la fenêtre HYBRIDE

Le lien de la fenêtre au bâtiment est très vaste et les termes techniques de la fenêtre et de son environnement direct peuvent varier d'une région à l'autre. Parfois même entre professionnels d'un même secteur géographique, les mots sont différents (par exemple : un professionnel de la maçonnerie et un menuisier).

Pour faciliter la compréhension de tout cela, nous mettons à votre disposition le lexique ci-dessous :

 

A

Acotherm

Acotherm est une certification complémentaire aux marques NF CSTBat. En plus des performances A* E* V*, elle atteste de la conformité à un niveau de performances d’affaiblissement acoustique (marqué Ac) et d’isolation thermique (Th).
La certification ACOTHERM concerne les menuiseries extérieures vitrées en usine, en bois, métal ou PVC, de conception traditionnelle ou non.
4 classes d'indice d'affaiblissement acoustique sont définies : AC1 à AC4, de la moins à la plus exigeante. Cette certification concerne également les performances thermiques des produits visés.

 

Aération

Le remplacement de vos anciennes fenêtres peut déséquilibrer la ventilation naturelle de votre logement. Afin de vous prémunir contre tous désagréments (odeurs, condensation sur les murs…), pensez à prévoir des entrées d'air bien dimensionnées. Ces entrées d'air dans les pièces principales et les extractions d'air dans les pièces humides assureront un mouvement d'air imperceptible mais suffisant pour empêcher les mauvaises odeurs de se répandre et pour évacuer l'humidité excédentaire (la vapeur d'eau produite dans le logement). Attention : les grilles de ventilation doivent être en adéquation avec les caractéristiques d'isolation acoustique de vos fenêtres et ne doivent en aucun cas être obstruées.
Les fonctions essentielles de la ventilation :

• limiter ou éliminer les odeurs,
• limiter le taux des polluants,
• éviter la condensation.

Allège

Section d'une paroi située entre le sol et l'appui d'une fenêtre ou partie fixe basse de cette dernière comportant un vitrage ou un panneau de remplissage. Elle peut être maçonnée, pleine ou vitrée.

 

Aluminium

Les menuiseries aluminium allient finesse des profilés et robustesse. Pour garder leur bel aspect il est nécessaire que ces menuiseries soient traitées et certifiées Qualicoat ou Qualimarine si elles sont exposées à des climats maritimes. Pour vous assurer des performances d’isolation thermique de vos fenêtres aluminium, le rupteur de pont thermique (RPT) est indispensable.

 

Appui

Élément inférieur horizontal. Cet élément a un rôle prépondérant pour l’étanchéité à l’eau de la fenêtre. Partie supérieure de la paroi en allège recevant la traverse basse de la fenêtre.

B

Battant crémone

Élément vertical ou horizontal (cas des abattants) recevant les organes de condamnation.

 

Battant fiche

Élément vertical ou horizontal (cas des abattants) recevant les organes de rotation.

Battant gâche

Élément vertical recevant les organes de verrouillage. Il n’existe que dans les menuiseries à deux vantaux.

 

Battement

Élément intérieur optionnel destiné à l’esthétique.

 

Battue

Élément extérieur destiné à reproduire une feuillure de liaison entre les deux vantaux.

 

Bi coloration

Technique permettant à la menuiserie d’avoir une couleur à l’extérieur différente de la couleur intérieure.

 

Bloc-baie

Permet d'assurer à la fois la fermeture et l'occultation de la baie. Le bloc-baie simplifie l'opération de pose : la fourniture et la pose d'un ensemble intégrant le vitrage isolant, le volet roulant et le coffre, ne requiert plus que l'intervention d'un seul corps de métier. Il est composé de la fenêtre (paroi vitrée) et d'un volet roulant (fermeture).

 

Bois

Fortement appréciées pour leurs qualités esthétiques et écologiques, les menuiseries extérieures bois sont de plus en plus plébiscitées pour leurs performances thermiques, acoustiques et mécaniques, dans le cadre de projets en constructions neuves ou en rénovation. Elles sont issues d’essence de résineux (mélèze, pin), de bois exotiques (moabi, bossé, sapelli) ou noble (le chêne). Grâce aux progrès des procédés de traitement du bois, l’entretien de vos menuiseries se limite à une intervention tous les 7 à 12 ans selon les conditions climatiques et la qualité de finition.

 

C

(Cadre) Dormant

Cadre extérieur de la fenêtre fixé dans le gros œuvre. Cadre menuisé fixe liaisonné au gros-œuvre recevant ou non un ou des ouvrants.

 

Capotage

Il s’agit généralement de profilés aluminium anodisés ou peints clipés extérieurement sur la menuiserie.

 

Cepmax

C’est une exigence de résultat limitant les consommations d’énergie primaire. Dans le cadre de la RT 2012, le Cepmax exprimé en kWh/m².SHON est de 50 kWh/m².
Il représente les consommations en termes de :

• chauffage,
• refroidissement,
• eau chaude sanitaire,
• auxiliaires (pompes, vmc…)
• éclairage,
• système de production locale d’énergie (vient en déduction des consommations ci-dessus).

 

Châssis

Cadre menuisé, fixe ou mobile d'une fenêtre, destiné à recevoir un vitrage ou tout autre élément de remplissage.

 

Clair de jour

Partie visible du vitrage. Plus le profilé est fin et la surface du vitrage importante, mieux la lumière pénètre dans la pièce.

 

Conduit de lumière

Le conduit de lumière apporte la lumière naturelle dans toutes les pièces qui n’ont pas accès à des ouvertures (type fenêtre ou fenêtre de toit).
La lumière du jour est collectée depuis le toit à l’aide d’un dôme. Les rayons lumineux sont transmis via un tube aux parois ultra-réfléchissantes puis la lumière naturelle est diffusée dans la pièce grâce au diffuseur fixé au plafond.
Ces systèmes ont différent diamètre selon la surface à éclairer et s’adaptent sur toutes les toitures.

 

Confort d'été

La RT 2012 définit des catégories de bâtiments pour lesquels un confort d’été est possible sans recourir à une climatisation, il s’agit de limiter autant que possible les sources de consommation d’énergie.
On convient pour ces bâtiments d’une Température Intérieur de Confort (Tic).  Ces catégories CE1 et CE2 dépendent du type d’occupation et de la localisation (zone climatique, altitude, proximité de zones de bruit).
Pour ces catégories de bâtiments, la réglementation impose que la température la plus chaude atteinte dans les locaux, au cours d’une séquence de 5 jours très chauds d’été, n’excède pas un seuil de Tic.

 

COV

Les composés organiques volatils (COV) constituent une famille de produits très large qui se trouve à l’état de gaz ou s’évapore facilement dans les conditions normales de température et de pression (293,15 K et 0,01 kPa), comme le benzène, l’acétone, le perchloroéthylène... Ce sont des polluants précurseurs de l’ozone, et certains d’entre eux sont considérés comme cancérogènes pour l’homme. Le benzène a été classé cancérogène (groupe 1) par le CIRC (centre international de recherche sur le cancer) depuis 1987. Le 1,3-Butadiène et le perchloroéthylène sont classés dans le groupe 2A (probablement cancérogène pour l’homme). Le styrène est classé dans le groupe 2B (potentiellement cancérogènes).
Les émissions de COV sont essentiellement dues à la combustion et à l’utilisation de solvants, dégraissants, conservateurs ... et proviennent donc de sources très nombreuses.
Depuis septembre 2013, les menuiseries extérieures comme d'autres produits du bâtiment ont l'obligation d'avoir une étiquette sanitaire.

 

Crémone

Système mécanique assurant la condamnation des ouvrants sur le dormant. Quincaillerie interne permettant de fermer la fenêtre. Certaines crémones décoratives sont apparentes.

D

Dormant (ou cadre dormant)

Cadre extérieur de la fenêtre fixé dans le gros œuvre. Cadre menuisé fixe liaisonné au gros-œuvre recevant ou non un ou des ouvrants.

 

Double vitrage

Ensemble isolant composé de 2 vitrages séparés par une lame de gaz. Le plus courant actuellement est le 4-16-4 : 2 parois vitrées de 4 mm d’épaisseur avec une lame d’air de 16 mm. L’isolation thermique est renforcée avec l’ajout de gaz (argon ou krypton).

DTU 36.5

Respecter les DTU c’est garantir une mise en œuvre de qualité mais également de sécurité. Le DTU 36.5 "Mise en oeuvre des fenêtres et portes extérieures" propose des clauses types pour des techniques traditionnelles. Ils représentent ce qui se fait couramment, et les experts d’assurances ou judiciaires s’appuient très fréquemment sur leur contenu. C’est pourquoi il y a tout à gagner à respecter ces « règles du jeu ».

 

F

Feuillure maçonnerie

Feuillure réalisée côté intérieur de la baie et destinée à recevoir la fenêtre dans le cas d’une mise en œuvre dite « en feuillure maçonnerie ».
Feuillure Rainure dans un cadre menuisé lui permettant de s'adapter à un autre cadre (ouvrant/dormant) ou de recevoir un vitrage ou un panneau de remplissage.

 

Fich

Composant destiné à assurer la rotation du vantail sur le dormant.

Fouillot

Axe du carré de manœuvre de la poignée.

 

G

Gâche

Composant anti-usure destiné à recevoir les organes de verrouillage de la crémone.

 

Garniture d’étanchéité (ou joint d’étanchéité)

Composant souple destiné à limiter le passage d’air entre le dormant et l’ouvrant.

 

F

HQE (Haute Qualité Environnementale)

Haute Qualité Environnementale a d’abord été un socle théorique consensuel avant de devenir une marque déposée en France. La HQE vise l’intégration dans le bâti des principes de développement durable tels que définis au Sommet de la terre en juin 1992. C’est une démarche qualitative récente et encore perfectible qui intègre toutes les activités liées à la conception, la construction, le fonctionnement et la déconstruction d’un bâtiment. En France, la démarche HQE a donné naissance à une marque déposée par l’Association HQE. 3 organismes contribuent à en structurer la démarche et à en faire la promotion : l'association HQE, l'ADEME, le CSTB. Ces organismes ont mis en place un système de certification visant à la délivrance du certificat du droit d’usage de la marque « NF Bâtiments Tertiaires – Démarche HQE ». Cette certification s’appuie sur un référentiel technique en 2 volets : le SMO (système de management de l’opération) et la QEB (qualité environnementale du bâtiment).
Ce second volet identifie 14 cibles qui permettent d’obtenir la certification HQE :
Eco construction :

  • • Relation du Bâtiment avec son environnement immédiat
    • Choix intégrés des produits, systèmes et procédés de construction
    • Chantier à faible impact environnemental
    • Gestion de l’énergie
    • Gestion de l’eau
    • Gestion des déchets d’activités
    • Maintenance – Pérennité des performances environnementales

Cibles de confort :

  • • Confort hygrothermique
    • Confort acoustique
    • Confort visuel
    • Confort olfactif

Cibles de santé :

  • • Qualité sanitaire des espaces
    • Qualité sanitaire de l’air
    • Qualité sanitaire de l’eau

 

 

I

Imposte

Châssis fixe ou ouvrant situé au-dessus de la traverse haute d'une fenêtre ou d'une porte.

 

Isolation thermique et/ou acoustique

Le cœfficient d'isolation thermique est désigné par la lettre U suivie d'un chiffre. Plus ce chiffre est bas, meilleure est l'isolation thermique. Pour l'isolation acoustique, on utilise la lettre R suivi d'un chiffre qui indique l'affaiblissement acoustique. Plus ce chiffre est élevé, meilleure est l'isolation acoustique. L’isolation thermique dépend des performances des couches minces déposées sur le verre (intérieur). De nos jours, tous les doubles vitrage ont des lames de gaz Argon entre les deux épaisseurs de verre. De même l'épaisseur des verres composant le double vitrage définit le degré d’isolation acoustique.

 

J

Jet d’eau

Élément horizontal posé à l’extérieur sur la traverse basse de l’ouvrant et destiné à améliorer l’étanchéité à l’eau (dans les conceptions actuelle, ce jet d’eau est principalement esthétique).

 

L

Laquage

Dépôt au pistolet de laques de type acrylique ou polyuréthane bi-composants. L’application se fait en atelier de peinture sur cadres menuisés non vitrés.

 

Linteau

Le linteau est un élément architectural qui sert à soutenir les matériaux du mur au-dessus d'une baie, d'une porte ou d'une fenêtre. Il peut être horizontal ou cintré.

M

Marquage CE

Le marquage CE réglementaire est généralement obligatoire pour la mise sur le marché d'un produit.
Il a pour but de faciliter la libre circulation des produits dans l'Espace Économique Européen, car il traduit la conformité d'un produit avec les exigences fondamentales des règlements et directives européens dont le Règlement Produit de Construction (RPC).
Le marquage CE n'est pas un signe de qualité, mais un signe de conformité, destiné principalement aux autorités de surveillance du marché. Sa vocation est de figurer sur tous les produits qui satisfont à des critères obligatoires.

 

N

NF Fenêtre bois

La certification est gérée par le FCBA sous mandat de l’AFNOR. Le comité d’attribution NF Fenêtre bois a un rôle consultatif et statue sur les propositions de certificats présentés par le demandeur et instruits par le FCBA. La certification atteste de la conformité et de la performance du dossier d’instruction. La certification est possible pour les typologies courantes : rectangulaires, cintrées, trapèze (MFP) et jumelages (ensemble menuisés). Les produits certifiés font l’objet d’autocontrôles internes réalisés par le fabriquant, ainsi que de contrôles par prélèvements réalisés par l’organisme certificateur à l’occasion de visites de vérification biannuelles sur le lieu de production. Les dimensions maximales pouvant se prévaloir du marquage, ont fait l’objet d’essais réalisés par le fabriquant et par le FCBA. La matière première bois fait l’objet d’essais de qualification ainsi que les produits de préservation et de finition. Le fabricant met en place un système d’assurance qualité en usine.

 

NF Fermetures

La certification NF Fermetures concerne les volets roulant (coffre + tablier). Les coffres doivent être sous Avis Technique. Elle atteste des performances de la fermeture aux exigences suivantes : VEMCROS. Les fermetures certifiées font l’objet d’autocontrôles internes réalisés par le fabriquant, ainsi que de contrôles par prélèvements réalisés par l’organisme certificateur à l’occasion de visites de vérification effectuées sur le lieu de production. Le site de fabrication doit disposer du banc d’essai étalonné et suivi permettant l’autocontrôle. Le fabricant met en place un système d’assurance qualité en usine.

 

NF Profilés aluminium à RPT (Rupture de Pont Thermique)

La certification concerne d’une part la vérification des caractéristiques dimensionnelles et d’identification de la matière des barrettes en polyamide et d’autre part de la conformité à la norme des profilés aluminium à rupture de pont thermique :

  • • Valeur « Q » à la traction après vieillissement
    • Valeur « T » au glissement après vieillissement

Les profilés certifiés font l’objet d’autocontrôles internes réalisés par le fabriquant, ainsi que de contrôles par prélèvements biannuels réalisés par l’organisme certificateur à l’occasion de visites effectuées sur le lieu de production. Le site de fabrication doit disposer des matériels de laboratoire étalonnés et suivis permettant l’autocontrôle. Le fabricant met en place un système d’assurance qualité en usine.

 

O

Oscillo-battant

Vantail qui a son axe de rotation d'ouverture situé en traverse basse. Cela permet l'aération du bâtiment.

Chez Minco, cette option est prévue en série sur nos fenêtres et en option sur nos portes fenêtres. Nous proposons également en option l'oscillo-battant motorisé en option (pour la gestion de l'aération à distance par exemple...)

 

Ouvrant (ou vantail)

Élément mobile de la fenêtre lié au dormant. Dans le cas des fenêtres à deux vantaux, il est composé des éléments suivants :

• L’ouvrant principal (ou vantail crémone) : cet ouvrant est celui sur lequel est fixé la poignée de manœuvre.
• L’ouvrant secondaire (ou vantail gâche) : cet ouvrant est celui sur lequel est fixé la gâche de verrouillage.

 

Ouvrant caché

L’ouvrant vient se cacher entièrement derrière le dormant en position fermée. Cette technique permet un clair de vitrage maximal.

Chez Minco, la fenêtre LUMIA est conçue de cette manière. L'ouvrant est caché derrière le dormant qui lui même est caché derrière la maçonnerie. Ainsi, de l'extérieur, la vue est dégagée sur 3 côté. Cela augmente par ailleurs les apports solaires.

 

P

Parclose

Profilé destiné à bloquer le vitrage dans la feuillure à verre.

 

PEFC

Programme Européen des Forêts Certifiées (PEFC)
Conçue pour promouvoir des méthodes de gestion et d’exploitation alternatives à l’exploitation déraisonnable des ressources forestières de la planète dans le contexte de la mondialisation, la gestion forestière durable devait nécessairement s’inscrire dans les logiques de régulation du marché. La certification répond très largement à cette attente en fournissant d’une part, un cadre technique pour valider les bonnes pratiques sur le terrain et, d’autre part, une marque distinctive pour orienter le choix des différents acteurs économiques impliqués dans l’économie du bois. La démarche PEFC répond à un double objectif :

• créer un cadre commun aux différents membres de la filière adhérant à la démarche pour promouvoir et entretenir une gestion durable de la forêt,
• proposer aux consommateurs des produits issus de la forêt une garantie que ces produits proviennent de forêts gérées durablement.

Cette démarche repose sur 5 principes fondamentaux :

• recours aux principes et recommandations définis dans les conférences ministérielles pour la protection des forêts en Europe, notamment les conférences d’Helsinki et de Lisbonne,
• certification des organismes engagés dans la gestion durable en faisant appel à des tiers indépendants accrédités par le Comité Français d’Accréditation (COFRAC),
• reconnaissance du niveau régional comme champ d’application géographique le plus pertinent, car notamment le plus apte à réunir les principaux partenaires concernés par cette démarche,
• certification de chaînes de contrôle, système crédible et fiable de suivi des produits issus de la forêt pour infirmer les acheteurs de l’origine des matières premières,
• développement d’une communication crédible et transparente sur cette démarche et les garanties offertes par la marque protégée « PEFC ».

 

Pont thermique

Endroit présentant une rupture d’isolation ou une différence de conductivité thermique entre composants, engendrant de fortes pertes de chaleur.

 

Profilé

Élément en bois, métal ou matériau de synthèse (ex.PVC), de section constante et de forme déterminée utilisée pour la fabrication des menuiseries.

 

Q

Qualicoat

Label européen certifiant la qualité du thermolaquage.

 

Qualimarine

Ou traitement qualité marine. Traitement complémentaire qui distingue les thermolaquages plus résistants aux environnements agressifs.

 

R

Réception du support

Un support conforme aux règles de l’art : la première étape d’une pose de fenêtres réussie.
En neuf, l’entreprise de pose de menuiseries doit « accepter » le support. En rénovation lourde (dépose totale de l’ancien dormant), elle doit éventuellement le remettre en état pour le rendre conforme.
Le support est le cadre maçonné ou en bois permettant de "supporter" la menuiserie. Il doit être de qualité afin de garantir l'étanchéité à l'eau ou l'isolation à l'air de la menuiserie.

 

Rejingot

Appui en maçonnerie destiné à déporter l’eau de ruissellement hors du mur et sur lequel vient s’appuyer la fenêtre.

 

Retardement d'effraction

Fenêtres de conception particulière équipées de vitrage de sécurité dont la résistance à l'effraction est indiquée au moyen de la lettre P, suivie d'un chiffre. De P1 à P8, la résistance va en croissant.

 

Rupteur de pont thermique (RPT)

Terme propre à la menuiserie aluminium. Technique d’isolation qui diminue la conduction de chaleur (ou de froid) entre la face extérieure et intérieure du profil aluminium. C’est une composante obligatoire pour obtenir une bonne isolation.

S

Seuil

Partie basse de la baie située au niveau du sol intérieur de la pièce.

 

Soubassement

Partie basse optionnelle d’un ouvrant pouvant être pleine ou vitrée.

 

T

Tableau

Le tableau constitue le trou qui va recevoir la menuiserie. C'est l'ouverture de la baie.

On parle généralement de dimensions tableau "fini". Ce sont les dimensions de la maçonnerie (ou autre matériau) incluant l'enduit (ou autre matériau).

 

Tapée d’isolation (ou fourrure d’épaisseur)

Élément qui se fixe à l’extérieur du dormant et destiné à compenser les différentes épaisseurs de doublages.

 

Thermolaquage

Technique de coloration du profilé par une projection de particules colorées sur l’aluminium avant un passage au four.

 

Ticmax

Température maximale exprimée en °C, acceptable par l’occupant un jour chaud d’été conventionnel (≈ 26,5°C).

 

Traitement Basse Emissivité (TBE)

Couche métallique transparente appliquée sur une face intérieure du double vitrage qui augmente considérablement l’isolation thermique.

 

Traverse basse

Élément horizontal inférieur

 

Traverse dormante

Élément supérieur horizontal ou cintré

 

Traverse haute

Élément horizontal supérieur

 

Traverse intermédiaire

Élément horizontal destiné à séparer un vitrage en plusieurs parties

 

Triple vitrage

Dernière innovation en matière de vitrage proposant comme avantage principal une performance thermique inégalée qui se traduit pour une valeur Ug de 0,8 W/(m².K) avec des lames d’argon entre les vitres, voire même de 0,6 W/(m².K) lorsque le krypton est utilisé. En revanche l’inconvénient majeur du triple vitrage est le poids qui impose des contraintes mécaniques très fortes sur les structures des fenêtres. Certains fabricants ont résolu ce problème en remplaçant le verre intermédiaire par un film plastique, beaucoup plus léger mais n’altérant pas les performances initiales de la fenêtre.

 

V

Vantail

Panneau plein, châssis vitré ou grille de fermeture pivotant sur un des gonds (synonyme de battant).

 

Verrou

Système mécanique à baïonnette destiné à bloquer un vantail secondaire.

 

Vitrage

Il existe de nombreux types de vitrages dont les plus courants sont :

• le standard isolant (FE*4 mm de verre + 16 mm de lame d'air + 4 mm de verre),
• le double vitrage phonique (FE 4.20.8)
• le vitrage de sécurité (FE 4.18.44²).

*FE = faible émissivité (traitement appliqué pour augmenter la performance thermique du vitrage)

Le double vitrage est indispensable pour une bonne isolation et un bon confort. La composition la plus courante est un vitrage 4-16-4 (2 verres de 4 mm séparés par 16 mm d'air). Il peut être à isolation thermique renforcée, acoustique ou retardateur d’effraction.

 

Vitrage à Isolation Renforcée (VIR)

L'isolation thermique renforcée est apportée par une fine couche transparente faiblement émissive composée d'oxydes métalliques de l'ordre du nanomètre. Elle est déposée sur l'une des faces intérieures du double vitrage. Ces couches peuvent combiner isolation thermique renforcée et protection solaire pour un confort maximal en toute saison. Les V.I.R. sont 2 à 3 fois plus isolants qu'un double vitrage traditionnel et génèrent jusqu'à 10% d'économies de chauffage.

 

Lexique du remplissage de la fenêtre (panneau ou vitrage)

Qu'il s'agisse d'un vitrage ou d'un panneau, le remplissage d'une fenêtre possède également des performances propres. Celles-ci s'intègrent dans le calcul global de la performance de la menuiserie. Il faut au préalable comprendre leur valeur.

Retrouvez ci-dessous la définition de toutes ses valeurs.

◦ Uf = valeur du coefficient bois / alu

◦ Ug = coefficient du vitrage

◦ Ag (m²) = surface de vitrage

◦ Yg = Psi de l’intercalaire

◦ Yl (ml) = périmètre d’intercalaire

◦ At (m²) = surface menuiserie (Hors tout)

◦ Uw = Performance de la menuiserie (Uw = (Uf x Af + Ug x Ag + Yg x Yl) / At)

◦ α Vr = coefficient du VR donné par le fabricant

◦ Uws = Coefficient de la menuiserie avec volet (= Uwf)

◦ Uj/n = coefficient moyen jour / nuit

◦ α = coefficient d'absorption de la menuiserie selon la couleur aluminium

◦ Sgc = facteur solaire global du vitrage en hiver

◦ Sgc = Sgc1 + Sgc2 + Sgc3 (le Sgc3 est toujours égal à 0 car il s’agir du cas spécifique d’une protection mobile intérieure, ex. : store intérieur)

◦ Sg1c = facteur de transmission solaire directe du vitrage en hiver (valeur n°1)

◦ Sg2c = facteur de réémission thermique du vitrage en hiver (valeur n°2)

◦ Sg3c = facteur solaire du vitrage en hiver (valeur n°3, si protection mobile intérieure)

◦ Sge = facteur solaire global du vitrage en été (Sg1e + Sg2e + Sg3e)

◦ Sg1e = facteur de transmission solaire directe du vitrage en été (valeur n°1)

◦ Sg2e = facteur de réémission thermique du vitrage en été (valeur n°2)

◦ Sg3e = facteur solaire du vitrage en été (valeur n°3, si protection mobile intérieure)

◦ Sf = Facteur solaire de la partie bois / alu = αUf / he

◦ He = coefficient d'échange  superficiel (he = 25 w/m².K)

◦ Sw1c = facteur de transmission solaire directe de la menuiserie + vitrage sans volet en hiver


◦ Sw2c = facteur de réémission thermique de la menuiserie + vitrage sans volet en hiver


◦ Sw3c = facteur solaire de la menuiserie + vitrage sans volet en hiver (si protection mobile intérieure)

◦ Swc = facteur solaire de la menuiserie + vitrage sans volet en hiver (Sw1c + Sw2c + Sw3c)

◦ Sw1e = facteur de transmission solaire directe de la menuiserie + vitrage sans volet en été


◦ Sw2e = facteur de réémission thermique de la menuiserie + vitrage sans volet en été


◦ Sw3e = facteur solaire de la menuiserie + vitrage sans volet en été (si protection mobile intérieure)

◦ Swe = facteur solaire de la menuiserie + vitrage sans volet en été (Sw1e + Sw2e + Sw3e)

◦ Sws1c = facteur de transmission solaire directe de la menuiserie + vitrage avec volet en hiver


◦ Sws2c = facteur de réémission thermique de la menuiserie + vitrage avec volet en hiver


◦ Sws3c = facteur solaire de la menuiserie + vitrage avec volet en hiver (si protection mobile intérieure)

◦ Swsc = facteur solaire de la menuiserie + vitrage avec volet en hiver (Sws1c + Sws2c + Sws3c)

◦ Sws1e = facteur de transmission solaire directe de la menuiserie + vitrage avec volet en été


◦ Sws2e = facteur de réémission thermique de la menuiserie + vitrage avec volet en été


◦ Sws3e = facteur solaire de la menuiserie + vitrage avec volet en été (si protection mobile intérieure)

◦ Swse = facteur solaire de la menuiserie + vitrage avec volet en été (Sws1e + Sws2e + Sws3e)

◦ F = Facteur multiplicatif en fonction de l’emplacement de la fenêtre dans le bâti (au nu intérieur  F = 0,9 et  au nu extérieur F = 1,0)

◦ Tlg = Transmission lumineuse  du vitrage

◦ Tlw = Transmission lumineuse de la menuiserie

Contactez-nous

  • Complétez le formulaire ci-dessous et nous vous recontacterons afin d’établir un devis :
  • * Champs obligatoires. Ces données personnelles seront utilisées dans le cadre de votre demande de contact.