MaPrimeRénov 2021 : quels changements ?

Le plan de relance exceptionnel « France Relance » de 100 milliards d’euros est déployé par le gouvernement autour de 3 volets principaux :

  • › l’écologie pour accompagner la transition vers une économie plus verte et plus durable
    › la compétitivité pour donner aux entreprises les conditions les plus favorables pour développer leurs activités et ainsi préserver l’emploi des salariés
    › la cohésion pour garantir la solidarité entre les générations, entre les territoires, et entre tous les Français. Il s’inscrit dans la continuité du plan de soutien aux entreprises et aux salariés pour faire face à la crise sanitaire du Coronavirus COVID-19.

Intéressons nous aux aides tournées vers l’écologie…

Ce plan France Relance annoncé début septembre, admet et reconnaît la pleine efficacité de la fenêtre dans l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments. A ce titre, en 2021, MaprimeRénov’ prévoit quelques changements par rapport à la précédente version.

Changeons nos habitudes et commençons par ce qu’il faut retenir :

  • › Ma Prime Rénov’ est accessible à tous (suppression des conditions de ressources) :
    • › Propriétaires occupants (avant limité aux propriétaires occupants modestes) (Attention : nécessité d’occuper la résidence principale depuis 2 années minimum).
      › Propriétaires bailleurs
      › Copropriétés
  • › La prime est versée directement au particulier 15 jours après la fin des travaux (après création de la demande sur maprimerenov.gouv.fr)
    › Les travaux doivent être effectués par une entreprise certifiée RGE
    › La RE2020 est reportée de 6 mois
    › Le CITE est supprimé (car remplacé par MaPrimeRénov)
    › Mise en place du dispositif au 1er janvier 2021 (devis pris en compte à partir du 1er octobre 2020)
    › Montant de la prime attribuée pour chaque fenêtre : 100€

MaprimeRénov’ : quels travaux et quels montants ?

MaprimeRénov’ finance les travaux pour les maisons individuelles ou les appartements en habitat collectif dans les domaines suivants : rénovation, isolation, chauffage, ventilation, audit énergétique.

Le montant de l’aide est calculé en fonction des revenus et du gain énergétique apporté par les travaux. Un plafonnement des dépenses éligibles est prévu. Pour s’y retrouver, cinq profils ont été définis : MaPrimeRénov’Bleu, MaPrimeRénov’Jaune, MaPrimeRénov’Violet, MaPrimeRénov’Rose, MaPrimeRénov’Copropriété

L’obligation de réalisation des travaux par une entreprise RGE est maintenue. Selon les matériaux et des équipements, la prime est plafonnée à 20 000 € par logement et pendant une durée maximale de 5 ans.

Les nouvelles mesures :

  • › un forfait rénovation globale pour encourager les travaux ambitieux qui permettent un gain énergétique de plus de 55 % ;
    › un bonus sortie de passoire pour accélérer la rénovation des 4,8 millions de logements énergivores (étiquette F ou G)
    › un bonus Bâtiment Basse Consommation (BBC) pour récompenser l’atteinte de l’étiquette énergie B ou A ;
    › un forfait accompagnement à maîtrise d’ouvrage (AMO), pour les ménages souhaitant se faire accompagner dans leurs travaux.

Quelle sont les démarches ?

Avant le lancement des travaux, vous devez créer un compte sur le site www.maprimerenov.gouv.fr et enregistrer votre demande.

Le site www.maprimerenov.gouv.fr vous guide sur le parcours de votre demande.

Un simulateur est disponible sur le site FAIRE ou plus directement en cliquant sur Simulez vos aides

MaprimeRénov’ est-elle cumulable ?

Oui. A l’exception de l’aide « Habiter Mieux Sérénité » de l’Anah, le dispositif MaprimeRénov’ est cumulable avec d’autres aides à la rénovation énergétique (Certificats d’économie d’énergie (CEE), Eco-PTZ…).

Quid de la RE 2020 ?

Comme évoqué plus haut, la nouvelle réglementation environnementale RE 2020 qui devait entrer en application au 1er janvier 2021 (dépôt de permis) est reportée de 6 mois (été 2021).

Nous pouvons évoquer 2 nouvelles orientations en comparaison de la RT 2012 :

  • Révision du volet énergétique : la prise en compte de tous les usages dans le calcul de la consommation énergétique (box domotique, lave-linge, éclairage externe, motorisation, …)
  • Mise en place du volet carbone : la prise en compte du cycle de vie du bâtiment incluant l’ensemble des matériaux utilisés pour sa construction.
    L'objectif est de ne pas dépasser 1350 kg de CO2 par m²/habitable pour une maison individuelle.
    Minco, par l'intermédiaire de l'INIES, affiche toutes ses données environnementales et sanitaires sur le site de l'INIES. FDES : 62KG CO² eq/UF (fenêtre standard double vitrage)

Vous êtes installateurs RGE

Le dispositif MaPrimeRénov’ prévoit l'aide de 1000 conseillers info énergie sur tous les territoires. Ils pourront orienter les demandeurs vers vous. Vérifiez votre inscription sur l’annuaire des professionnels RGE. Si vous n'êtes pas inscrits, faites votre demande.

Plus d'information sur le site du Ministère de la Transition Écologique
Découvrez également les 149 propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat

Contactez-nous

  • Complétez le formulaire ci-dessous et nous vous recontacterons afin d’établir un devis :
  • * Champs obligatoires. Ces données personnelles seront utilisées dans le cadre de votre demande de contact.